Assassinat de Jovenel Moïse: la police colombienne est sur un commanditaire haïtien

Vues : 0

Please follow and like us:
0
14
Pin Share14

Un ancien responsable du ministère de la Justice haïtien, Joseph Felix Badio, pourrait avoir ordonné l’assassinat du président Jovenel Moïse, a déclaré vendredi le chef de la police colombienne, le général Jorge Vargas.

L’ancien président haïtien a été abattu par un commando le 7 juillet dans sa résidence près de Port-au-Prince. Ce groupe était composé de 26 Colombiens et 2 Américains d’origine haïtienne, selon les autorités de Port-au-Prince.

Selon le général Vargas, l’enquête a montré que Joseph Felix Badio a ordonné aux anciens soldats colombiens Duberney Capador et German Rivera – initialement contactés pour une mission de sécurité – de tuer Jovenel Moïse.

“Plusieurs jours avant, trois apparemment, Joseph Felix Badio, qui était un ancien responsable du ministère (haïtien) de la Justice, qui travaillait dans une unité anti-corruption au sein des services de renseignement, a déclaré (aux anciens soldats colombiens Duberney) Capador et (German) Rivera qu’ils devaient assassiner le président d’Haïti”, a-t-il dit.

Avec Reuters

Subscribe to our newsletter!

[newsletter_form type=”minimal”]
Please follow and like us:
0
14
Pin Share14

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
PINTEREST0
LINKEDIN101
Share
INSTAGRAM0