Facebook se défend d’avoir contribué à l’assaut du Capitole le 6 janvier

Vues : 2

Please follow and like us:
0
14
Pin Share14

Facebook a dénoncé dimanche les accusations «ridicules» selon lesquelles la plateforme aurait pu contribuer aux événements ayant mené au violent assaut contre le Capitole le 6 janvier, en amont de l’interview d’une lanceuse d’alerte qui devrait aborder ce thème.

Le vice-président du groupe Nick Clegg a, lors d’un entretien sur CNN, également nié que les réseaux sociaux puissent être «toxiques» pour les adolescents, contrairement à des études menées en interne ayant fuité récemment.

La responsabilité «de l’insurrection» sur le siège du Congrès «incombe aux personnes qui ont infligé les violences et à ceux qui les ont encouragées, dont le président (Donald) Trump», a martelé Nick Clegg.

Il s’exprimait quelques heures avant la diffusion d’un entretien avec une lanceuse d’alerte dans l’émission «60 Minutes» de CBS, qui devrait selon le New York Times accuser Facebook d’avoir trop tôt relâché les garde-fous érigés pour la présidentielle américaine de 2020, et permis l’escalade jusqu’à l’attaque du 6 janvier.

Avec AFP

Please follow and like us:
0
14
Pin Share14

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
PINTEREST0
LINKEDIN101
Share
INSTAGRAM0